Louis Vuitton et l’eldorado du gaming

Louis Vuitton et l’eldorado du gaming

Les jeux video, nouvel eldorado de la com’? On le sentait venir et c’est Louis Vuitton qui se lance le premier! Pour sa nouvelle campagne SERIES 4, la Maison Vuitton a collaboré avec  trois grands de l’image : Juergen Teller, Bruce Weber et Tetsuya Nomura de Square Enix. Cékiça Square Enix ? Un des plus importants développeurs de jeux vidéos, dont…Final Fantasy (100 millions de joueurs dans le monde). Super Héroïne de la série :  Lightning ! « Lightning est l’avatar parfait de cette femme globale et héroïque et de ce monde à nos portes où les réseaux et la communication digitale font désormais partie de nos vies. Elle est aussi le symbole des nouveaux procédés picturaux. Comment créer une image au-delà des principes classiques de la photographie ou du dessin ? Lightning annonce une nouvelle ère d’expression. » dixit Nicolas Ghesquière Résultat, un film, des images d’une Lightning dont on ne sait plus si elle est virtuelle ou réelle et totalement photoshopée. Mais ce qui est certain c’est que ça en jette et donne une sacrée énergie à la campagne de pub, laissant loin derrière elle les deux autres photographes, Teller et Weber dont les  photos semblent d’un autre temps (celui de la presse féminine, RIP…).   Mais ce n’est pas du tout la première apparition de Lightning en Top Model!!! On l’avait peut-être oublié, mais Prada, en 2012 avait dessiné les costumes des personnages de “Final Fantasy XIII-2″ La toute première incursion du jeu vidéo dans le luxe, on la doit à  Victoire de Castellane en 2007, (quand elle était encore au top de sa créativité) qui avait présenté sa...
Le off de la fashion week sur periscope !

Le off de la fashion week sur periscope !

La fashion week c’est comme Cannes ou Avignon: le plus créatif, le plus fun, se déroule en off ! À partir de mercredi 10h chez Maison Martin Margiela, 0 Ticket4Fashion vous invite à suivre sur Periscope, en live, les off des défilés ! Car il est là, le vrai show !  C’est cette foule extraordinaire qui arrive en métro, en bus (et surtout pas en limousine noire avec chauffeur!) pour assister au couronnement des créateurs. Et pour cette grande fête, il faut se montrer digne : Comme pour la présentation à la Cours de Versailles, c’est à qui fera preuve de la plus grande inventivité vestimentaire. Et là c’est le bonheur ! Festival International de Street Style! Loin de cette mode emprisonnée dans ses impératifs marketing, ici, tout est permis. Et pas seulement permis mais « mandatory » ! À la clé, un enjeu de poids : se faire repérer par Scott Schuman, ou autre Bryan Boy. Et le in alors?  Les plus belles top models du monde, des mise en scènes hollywoodiennes et  des invités de marques. Enfin, quand on dit invités, soyons clairs, les célébrités (au sens très large) sont dûment payées: une Rihanna cachetonne à 100 000 euros pour poser son ravissant derrière sur un petite chaise cannelée or en front row. C’est donc en off que ça se passe!  En 2015, on passe à la vitesse supérieure ! Merci Periscope! En live, tous ces personnages magnifiques, qui font le vrai show des Fashion Weeks, détaillent leur tenue, nous racontent leurs veste brodée, chinée aux puces, leur manteau Mugler 1987, volée dans la garde robe de leur mère, ou le turban imaginé avec le foulard Hermès...
Cindy Bruna, la top model qui sourit !

Cindy Bruna, la top model qui sourit !

Cindy Bruna, c’est la nouvelle petite française dans le monde (magique?) des top models! Un petit air de Joan Smalls, un sourire lumineux, des jambes qui n’en finissent plus, Cindy Bruna est née en 94 à Saint Raphael. Papa est italien, maman congolaise et Cindy très fière d’être une « Black Model ». Pour le makeup artist Tom Pecheux : « A beautiful girl with a beautiful mind » Une carrière qui commence sur les chapeaux de roue il y a deux ans : Balmain, Elie Saab, Armani, Victoria’s Secret, Jean Paul Gaultier, Alexandre Vauthier et Chanel pour le film (tout à fait raté par ailleurs) du nouveau parfum Chance, Eau Vive. Pourvu que le joli monde de la mode ne gâte pas la fraîcheur, le naturel et le sourire magnifique de Cindy Bruna ! On la suit sur Twitter, Instagram, Facebook et...
Misia, un Chanel comme un roman

Misia, un Chanel comme un roman

Chanel lance une nouvelle fragrance pour sa ligne Les Exclusifs. Misia. Misia, un nom qui résonne dans notre mémoire, évoquant Picasso, Les Ballets Russes et son dernier mari, le peintre Jose Maria Sert. Un parfum qui donne envie de redécouvrir celle qui fut la « meilleure ennemie » de Gabrielle Chanel. Misia Sert, née Marie Sophie Olga Zénaïde Godebska, fille d’un sculpteur polonais, est née en 1870 à Saint Petersbourg, dont la vie oscillera entre roman et tragédie. Lancée dans la vie parisienne et culturelle, grâce à son premier mari, Thadée Natanson, directeur de la Revue Blanche, elle devient vite « La Reine de Paris » Sa bande? Mallarmé, Proust, Colette, Vuillard, Bonnard, Odilon Redon, Sisley, Pissarro, Zola, Cocteau, Diaghiliev, Serge Lifar (excusez du peu!). Elle rencontre lors dans un dîner, Gabrielle Chanel, qui partageait alors sa vie entre Etienne Balsan et Boy Capel. Misia se voit alors comme pygmalion, sa créature sera Chanel, certainement moins docile qu’elle ne l’imaginait alors! Misia, surnommée, par Coco, Madame Verdurinska, en référence à la non moins célèbre Madame Verdurin de Proust, réunit le gotha artistique lors de dîners courus par le Tout-Paris. C’est à la mort de Boy Capel, en 1919, dont Gabrielle Chanel sort brisée, que Misia et son troisième époux, le peintre José Maria Sert, décident de lui redonner le goût de la vie en l’emmenant à Venise. De retour à Paris Misia et Gabrielle Chanel deviendront inséparables et l’influence de Misia sur le travail de Chanel est indéniable. C’est Misia qui conseillera à son amie Coco de lancer son premier parfum et qui déposera la marque « Eau de Chanel » en 1919,...