Jacquemus, c’est quoi le secret de son succès?

Jacquemus, c’est quoi le secret de son succès?

C’est quoi les clés du succès de Jacquemus? Simon Porte  est né dans le Lubéron « J’ai grandi dans une famille d’agriculteurs. Je n’ai pas fait d’études de stylisme, je suis complètement autodidacte » Arrivé à Paris en 2009 il décide de se lancer dans la mode créant  sa ligne « Jacquemus » , prononcer ja-cqueu-mus, du nom de naissance de sa maman (c’est pas mignon?) En 2012, suprême reconnaissance de la Chambre syndicale, il est invité à présenter sa collection lors du Fashion Week de Paris. En 2015, après s’être fait recaler la première année, il reçoit le Prix spécial du jury au Prix LVMH (créé par Delphine Arnault, à destination des jeunes créateurs de mode) Résultat en moins de 5 ans : une notoriété bien établie, une image positive et la reconnaissance, sinon l’adoubement des grands de la mode, Karl Lagerfeld  a soutenu sa candidature pour le Prix LVMH. Karl Lagerfeld conseille Jacquemus – Habillé(e)s pour… L’Eté 2016   Mais comment fait-il? Peut-être Jacquemus n’est-il pas un créateur selon les règles. On a toujours l’impression qu’il manque une dimension plus émotionelle, plus inspirée à ses créations mode : cette grâce, cette émotion qui peut nous faire pleurer (eh, oui, quand on aime la mode, c’est comme ça!) que l’on ressent devant une robe du soir de Galliano pour Dior en mousseline drapée en biais, devant la perfection intemporelle de la veste Chanel. Des vêtements dont beauté, les prouesses techniques qu’elles nécessitent, font des pièces éternelles. Oui, mais Jacquemus, lui, a bien compris son époque et ses codes. Les secrets du succès de Jacquemus: Il est beau et gentil et ne se la pète pas et...
Fashion Forward, back to fashion future

Fashion Forward, back to fashion future

By Montserrat Vega Le Musée des Arts Décoratifs has given us the opportunity to time travel across the history of french fashion, and the views along the road have been somewhat unexpected. The long entrance line was definitely worth the journey, it is a true vision of how fashion is the art of living.  You see human existence, needs, capacities, and the way the subjectivity of change and attitude is reflected tangibly through clothes, from their sketches to the textiles, to then become historial designs that have shaped the perception of human body depending on the time and context. Yes, we can see costumes dated to Versailles, evolving into the very first couture creations by Charles-Frederick Worth,  Jacques Doucet, Poiret, Jeanne Lanvin, onto Madeleine Vionnet, Gabrielle Chanel, Christian Dior and Yves Saint Laurent.  Regarding the exhibition, the chronological order was a nice and proper experience, however, it was hard to identify the pieces to the designers, it was indicated by a key map on the description of each scene, but you would have to constantly revise the description to understand the numerical organization.  The beginning of the expo was under a very dim light, which probably reduced the appreciation of the fabrics and detailing. The majority of the clothing was exposed in an immense salon, in different ladder heights and identifiable through the same numerical system. From afar, the curation seemed fantastic, colorful and diverse, but it was nearly impossible to get a closer look.  Regarding the exhibition, the chronological order was a nice and proper experience, however, it was hard to identify the pieces to the designers, it...
Fashion Forward, retour vers le futur de la mode

Fashion Forward, retour vers le futur de la mode

Par Montserrat Vega Avec l’exposition « Fashion Forward, 3 siècles de mode », le Musée des Arts Décoratifs nous offre un voyage plein de surprises et de découvertes à travers le temps et l’histoire de la Mode. L’interminable queue avant l’entrée est malheureusement le prix à payer pour cette superbe traversée. Des croquis aux vêtements finis, des corsets du XVIIIème à la Garçonne des années 20, la mode suit l’évolution de la silhouette féminine ou masculine. C’est un art qui évolue sans cesse, au gré des changements de la société. La chronologie est parfaitement respectée : des costumes de la Cour de Versailles, aux premières créations Haute Couture de Charles-Frederick Worth, la mode évolue subtilement à travers les réalisations de Jacques Doucet, Poiret, Jeanne Lanvin, jusqu’à Madeleine Vionnet, Gabrielle Chanel, Christian Dior et Yves Saint Laurent. La scénographie de l’exposition, réalisée par Jérôme Kaplan, assisté d’Isabelle Vartan, s’inspire de la dynamique des défilés de mode : les vêtements sont présentés sur des podiums qui s’élèvent en escaliers circulaires. L’idée est belle mais la signalétique, et la distance avec les créations, rend la lecture un peu compliquée. La première salle baigne dans une atmosphère crépusculaire où il est difficile de distinguer les détails et la qualité des tissus. Heureusement, la grande majorité des vêtements sont exposés dans une immense salle, sur des niveaux différents. Les collections présentées sont fascinantes, colorées, variées et diverses, mais on regrette de ne pas pouvoir les approcher davantage. Si on s’attend, pour cette exposition, à admirer les créations des plus grands couturiers, on découvre aussi avec plaisir des nouveaux venus avec des marques plus contemporaines comme Vetements...
Louis Vuitton et l’eldorado du gaming

Louis Vuitton et l’eldorado du gaming

Les jeux video, nouvel eldorado de la com’? On le sentait venir et c’est Louis Vuitton qui se lance le premier! Pour sa nouvelle campagne SERIES 4, la Maison Vuitton a collaboré avec  trois grands de l’image : Juergen Teller, Bruce Weber et Tetsuya Nomura de Square Enix. Cékiça Square Enix ? Un des plus importants développeurs de jeux vidéos, dont…Final Fantasy (100 millions de joueurs dans le monde). Super Héroïne de la série :  Lightning ! « Lightning est l’avatar parfait de cette femme globale et héroïque et de ce monde à nos portes où les réseaux et la communication digitale font désormais partie de nos vies. Elle est aussi le symbole des nouveaux procédés picturaux. Comment créer une image au-delà des principes classiques de la photographie ou du dessin ? Lightning annonce une nouvelle ère d’expression. » dixit Nicolas Ghesquière Résultat, un film, des images d’une Lightning dont on ne sait plus si elle est virtuelle ou réelle et totalement photoshopée. Mais ce qui est certain c’est que ça en jette et donne une sacrée énergie à la campagne de pub, laissant loin derrière elle les deux autres photographes, Teller et Weber dont les  photos semblent d’un autre temps (celui de la presse féminine, RIP…).   Mais ce n’est pas du tout la première apparition de Lightning en Top Model!!! On l’avait peut-être oublié, mais Prada, en 2012 avait dessiné les costumes des personnages de “Final Fantasy XIII-2″ La toute première incursion du jeu vidéo dans le luxe, on la doit à  Victoire de Castellane en 2007, (quand elle était encore au top de sa créativité) qui avait présenté sa...