Jacquemus, c’est quoi le secret de son succès?

Jacquemus, c’est quoi le secret de son succès?

C’est quoi les clés du succès de Jacquemus?

Simon Porte  est né dans le Lubéron « J’ai grandi dans une famille d’agriculteurs. Je n’ai pas fait d’études de stylisme, je suis complètement autodidacte » Arrivé à Paris en 2009 il décide de se lancer dans la mode créant  sa ligne « Jacquemus » , prononcer ja-cqueu-mus, du nom de naissance de sa maman (c’est pas mignon?)

En 2012, suprême reconnaissance de la Chambre syndicale, il est invité à présenter sa collection lors du Fashion Week de Paris.

En 2015, après s’être fait recaler la première année, il reçoit le Prix spécial du jury au Prix LVMH (créé par Delphine Arnault, à destination des jeunes créateurs de mode)

Résultat en moins de 5 ans : une notoriété bien établie, une image positive et la reconnaissance, sinon l’adoubement des grands de la mode, Karl Lagerfeld  a soutenu sa candidature pour le Prix LVMH.

Karl Lagerfeld conseille Jacquemus – Habillé(e)s pour… L’Eté 2016

 

Mais comment fait-il?

Peut-être Jacquemus n’est-il pas un créateur selon les règles. On a toujours l’impression qu’il manque une dimension plus émotionelle, plus inspirée à ses créations mode : cette grâce, cette émotion qui peut nous faire pleurer (eh, oui, quand on aime la mode, c’est comme ça!) que l’on ressent devant une robe du soir de Galliano pour Dior en mousseline drapée en biais, devant la perfection intemporelle de la veste Chanel. Des vêtements dont beauté, les prouesses techniques qu’elles nécessitent, font des pièces éternelles.

Oui, mais Jacquemus, lui, a bien compris son époque et ses codes.

Les secrets du succès de Jacquemus:

  • Il est beau et gentil et ne se la pète pas et ça, les journalistes de mode, ça les fait craquer! Pour le blog Man Repeller,« Jacquemus might very well be the new Margiela », pas mal, non?
  • Ses collections sont inspirées par le monde dans lequel il vit, le VRAI monde. « J’ai toujours voulu être populaire. je veux être le créateur de ma génération« .
  •  Son style? « Pauvre dans les silhouettes, dans les détails. Quand c’est trop luxueux, cela me gêne. Je ne cherche pas à rendre les filles sexy. J’aime les coupes amples, les uniformes, l’idée de répétition et de neutralité.» Mannequins naturelles presque jamais maquillées. On se souvient de la vidéo réalisée à la Grande Motte,  qui ressemble à une série TV pour teen agers, karaoké inclus :

 

  • Il se fout, comme de l’an 40, de la doxa de la mode et invente une nouvelle forme de communication. Il est un des précurseurs du stunt : Pour faire découvrir sa marque en 2011 il n’hésite pas à organiser une pseudo manif durant la Vogue Fashion Night pour approcher la Rédactrice en chef de Vogue France, Emmanuelle Alt:

 

 

« À la Vogue Fashion Night, j’ai abordé Emmanuelle Alt avenue Montaigne. J’avais organisé un mini-happening, mes mannequins faisaient la grève du style habillées de ma collection automne-hiver 2011. La rédactrice en chef du Vogue Paris passait par là, je lui ai présenté mon travail. Je ne sais pas si ça l’a convaincue, mais si ce n’est pas le cas, je provoquerai d’autres occasions. Je me suis promis de figurer un jour dans Vogue. »

  • C’est un social native et donc, depuis toujours, présent sur les réseaux sociaux : « J’ai été blogueur dès l’âge de 12-13 ans. Être différent est primordial. Quand on démarre avec peu de moyens, comme je l’ai fait, la vitalité devient fondamentale. La frontière entre le virtuel et le réel n’existe pas pour ma génération, aujourd’hui tout est lié, on vit dans le digital, on est le digital. « 
  • Ses défilés sont toujours un évènement mais bien loin des codes du luxe. Pour son défilé FW 13, qui avait lieu dans une piscine parisienne, les journalistes se sont vues obligées de planquer leurs stilettos dans de charmant petits chaussons de protection: ça, on ne leur avait jamais fait le coup!jacquemus-piscine

JACQUEMUS / LA PISCINE from jacquemus on Vimeo.

  • Lorsqu’il collabore avec des artistes, c’est pour le fun. Il vient de réaliser sa campagne pub automne 2016 avec Willi Dorner, street artist, la performance « Bodies in Urban Spaces » .<jacquemus> willi-dorner-

C’est bien, même très bien. Une vraie dimension artistique qui s’associe parfaitement avec l’esprit Jacquemus.

  • Enfin, il rémunère ses mannequins avec des câlins, eh oui, mais ne rêvez pas, la limite d’âge est autour de 22 ans et demi!

Mardi, Jacquemus présentera sa nouvelle collection SS 2017. Tous à nos écrans pour le live!

On retrouve Simon Porte dans la préface de Luxe et Digital, chez Dunod, sous la direction de DarkPlanneur.

facebooktwitterpinterestlinkedintumblrfacebooktwitterpinterestlinkedintumblr

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *